Un premier bilan de notre action en faveur de la jeunesse



Chaque mois, les travaux parlementaire se concentrent sur le contrôle des politiques publiques mises en œuvre par le gouvernement. Cette semaine, le séance de contrôle parlementaire a notamment porté sur les politiques publiques en direction de la jeunesse.

L'occasion d'un premier bilan.


L’emploi est au cœur de la politique d’émancipation engagée depuis 2017 par notre majorité présidentielle.

En deux ans, nous avons obtenu des résultats inédits depuis plus de dix ans avec la création nette de plus de 500.000 emplois. Cependant, depuis mars 2020, la crise sanitaire fait peser un risque majeur sur les populations les plus fragiles, notamment les jeunes, qui sont plus touchés proportionnellement par le chômage et la pauvreté que l’ensemble de la population. C’est pourquoi notre majorité s’est mobilisée pour apporter des réponses massives et inédites afin d’assurer à chaque jeune arrivant sur le marché de l’emploi en 2020 une solution adaptée à son profil. Le plan « 1 jeune, 1 solution » au cœur de notre dispositif pour la jeunesse. Le plan, présenté en juillet 2020 par le Gouvernement, est d’une ampleur inédite, avec une enveloppe totale de 6,7 milliards d’euros.

  • Pour accompagner les 16-25 ans vers l’emploi, la formation professionnelle et les parcours d’insertion, le plan s’appuie sur deux piliers stratégiques :

➜ Le renforcement des dispositifs existants, comme la Garantie jeunes (doublement avec 200.000 places supplémentaires en 2021) ou les emplois francs pour les QPV (recrutement en CDI avec une prime portée à 7.000€ la première année pour les emplois francs « plus »). ➜ La création de nouveaux dispositifs incitatifs comme les aides à l’embauche (4.000 € par le biais de compensations de charges), les aides à l’apprentissage de 5.000 € pour recruter un alternant de moins de 18 ans et de 8.000 € pour un majeur.

  • Le plan « 1 jeune, 1 solution » a porté ses fruits dès sa mise en œuvre :

➜ Entre août et fin novembre 2020, plus d’un million de jeunes de moins de 26 ans ont été recrutés sur des contrats d'au moins 3 mois. ➜ Les résultats sont spectaculaires pour l’apprentissage : l’année 2020 a enregistré une nouvelle année record avec 440.000 contrats signés dans le secteur privé tandis que 560.000 jeunes sont entrés dans des parcours d'insertion vers l’emploi.

  • Les mesures du plan « 1 jeune, 1 solution » ont été amplifiées en fin d’année :

➜ Fin novembre, le Gouvernement a annoncé notamment de nouvelles aides exceptionnelles pour les saisonniers (garantie de ressources de 900€ par mois), et 20.000 créations d’emplois étudiants ont été intégrées au plan « Un jeune, une solution ». Notre majorité s'est mobilisée pour les jeunes pendant la crise Les jeunes touchés par la précarité ont reçu deux versements exceptionnels en 2020 : - 200€ en juin à environ 800.000 jeunes.

- 150€ pour les boursiers et les 400.000 jeunes percevant les APL en décembre.

Notre mobilisation s'est également portée sur l'accompagnement des étudiants

  • Une contribution de 19 M€ à la vie étudiante et de campus entre mars et juillet.

  • Plus de 80 M€ consacrés aux bourses sur critères sociaux.

  • 50 M€ pour l’aide alimentaire avec les tickets de resto U à 1 euro pour les étudiants

  • Le doublement des capacités d’accompagnement psychologique


Les derniers posts