Société Nationale de Sauvetage en Mer: +60% d'aide de l'Etat


Véritable « serpent de mer » depuis de très nombreuses années, la question du financement de la Société nationale de Sauvetage en Mer ( SNSM ) connait enfin depuis deux ans des avancées significatives.

En effet, les responsables de la SNSM avaient alerté depuis de nombreuses années (mais sans le succès escompté) sur l'enjeu du financement de cette spécificité française qui confie une part importante du secours en mer à une association.

Elu dans une circonscription littorale où le secours en mer représente un enjeu humain, économique et touristique, M Alain PEREA avait également pu s'entretenir sur ce dossier avec les représentants locaux et nationaux de la SNSM.

C'est sur la base de ses échanges qu'Alain PEREA s'est engagé sur ce dossier avec les autres élus littoraux de la majorité présidentielle, sous la conduite de M Richard FERRAND, Député du Finistère et Président de l’Assemblée Nationale.

Une première réponse, après des années de revendications, avait porté par le budget 2019 par l’Assemblée et le Gouvernement. Les débats budgétaires avaient ainsi conduit à la création d’une taxe sur les yachts de luxe spécifiquement affectée au financement de la SNSM.

Cette première avancée, au vu de sa première année d’application, était toutefois insuffisante face aux enjeux financiers de la SNSM.

Aussi, les Députés ont souhaité amplifier le soutien de l’Etat à la SNSM dans le budget en cours de discussion.

Le budget 2020 portera ainsi le soutien de l’Etat à la SNSM de 7,1 millions d’euros à 11,6 millions d’euros, soit une augmentation inédite de près de 60 %.

Cette avancée, qui permettra de conforter le modèle associatif du sauvetage en mer et de financer le renouvellement de la flotte, constitue une légitime reconnaissance de l’engagement des 8000 bénévoles de la SNSM.

Les derniers posts