Recherche publique : accord historique pour valoriser nos chercheurs



Alors que les débats sur la loi de programmation sur la recherche se poursuivent au Parlement, le Premier ministre, Jean Castex, et la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Frédérique Vidal, ont conclu, lundi 12 octobre, un accord historique pour revaloriser les rémunérations et les carrières des chercheurs.

  1. Cet accord avec les syndicats prévoit une enveloppe de 650 millions d’euros pour les 250.000 agents de la recherche et de l’enseignement supérieur.

  2. Cette enveloppe permettra, en 7 ans, d’augmenter considérablement les salaires de chercheurs et enseignants-chercheurs: soit l’équivalent de deux mois de salaire supplémentaire.

  3. Le Gouvernement s’est engagé à faire passer le nombre de professeurs des universités de 15.000 à 18.000, afin que 40% des maîtres de conférences puissent accéder à ce grade, contre 30% seulement aujourd’hui.

  4. Cet accord offre des perspectives et des moyens renforcés à notre recherche. Il est une nouvelle preuve de notre volonté de rendre la recherche attractivité et de placer la France à sa pointe


Cet accord s'inscrit dans les trois priorités fixées par la loi de programmation sur la recherche, à savoir un financement efficace de la recherche, une attractivité des carrières scientifiques et une recherche partenariale favorisée.


Cette loi de programmation affiche une ambition financière sans précédent: investir 25 milliards d'euros supplémentaire sur 10 ans, soit une augmentation de 30% du budget de la recherche.

Un engagement pour reconnaitre, par cet investissement historique, la palce de nos chercheurs dans notre pays.



Les derniers posts