"Nous agissons pour réduire la fracture numérique dans l'Aude"


Samedi dernier, le Premier Ministre a annoncé le renforcement de la politique nationale en faveur de la couverture Haut Débit en accélérant l'investissement financier de l'Etat pour la couverture de l'ensemble des territoires.

C'est ainsi 540 millions d'euros (dont près de la moitié issue du Plan de Relance) qui seront mobilisés en 2020 pour réduire notre fracture Numérique.


Renforcement de l'aide à la couverture Haut débit des territoires :

" C'est une bonne nouvelle pour l'Aude et les Audois"


"En concentrant les efforts sur les réseaux d'initiatives publiques en territoires ruraux, l'Aude bénéfice pleinement de cette accélération" se réjouit le Député. " Cela représente 9, 5 millions de financement supplémentaires pour atteindre l'objectif de couverture généralisée à l'ensemble du territoire audois."


Un montant qui porte ainsi à 50 millions d'euros l'engagement de l'Etat dans l'Aude pour le déploiement du Très Haut Debit.

Le projet de déploiement dans les territoires ruraux de l'Aude, baptisé "Emeraude THD" est porté par les acteurs publics sous la coordination du SYADEN. Dans les zones urbaines, le déploiement, déjà très largement effectif, est pour sa part réalisé par les opérateurs privés.

" Entre Décembre 2017 et Juin 2020, l'engagement de l'Etat, des collectivités locales et des opérateurs privées ont permis de tripler le nombre de foyers raccordés au haut débit. Il reste encore prêt de 23 000 foyers à raccorder sous 4 ans et si possible avant pour attendre l'objectif de couverture généralisé " rappelle le Député


Agir pour la couverture mobile avec "New Deal Mobile" : l'autre fracture numérique audoise


En parallèle du déploiement du Haut Débit, le Gouvernement a également lancé en Janvier 2018 un projet dit " New Deal mobile" qui vise à identifier les zones blanches et à contraindre les opérateurs à offrir une solution pour la couverture en téléphonie mobile et 4G.

"Après des années d'inaction, notre majorité a décidé dès 2018 d'utiliser la contrainte pour obliger les opérateurs à mieux couvrir les zones blanches pour permettre un égal accès à la téléphonie mobile" précise le Député

Désormais, une fois identifiée par arrêté ministériel, les opérateurs ont deux ans pour assurer la couverture de la zone blanche sous le contrôle de l'ARCEP, le gendarme des télécoms.

Pour l'Aude, 5 nouveaux sites ont ainsi pu être mis en service depuis deux ans et 25 autres ont été identifiés en 2019 pour une couverture dans les deux ans à venir.

"Nous avons inscrit 9 nouveaux sites en fin d'année dernière, portant à 34 le nombre de site à couvrir sous deux ans. " précise le Député.



"L'Aude est un Département qui souffre encore trop de la fracture numérique. Ces projets, loin d'être anecdotiques, sont des outils pour permettre à notre Département de développer son attractivité et son économie. Depuis 3 ans, l'Etat répond enfin présent dans ce défi !" conclut le Député



Les derniers posts