Notre Député nommé rapporteur dans le cadre du projet de loi « Engagement et Proximité »


C’est ce Mercredi matin ( 16 Octobre) que la Commission Développement Durable et Aménagement du Territoire a officialisé la nomination d’Alain PEREA, Député de l’Aude, comme rapporteur de sa Commission du très attendu projet de loi « Engagement et Proximité » (ou de manière plus officielle « projet de loi relatif à l’engagement dans la vie locale et à la proximité de l’action publique »).


# Un rôle stratégique dans la fabrique de la loi


Alain PEREA connait bien ce texte et cette nomination est une suite de son engagement à porter la parole des territoires.

Au printemps dernier déjà, cette expertise lui avait permis d’être membre du groupe de travail réunissant une dizaine de parlementaires auprès du Ministre lors de l’écriture du projet de loi.

Aussi, cette nomination permettra ainsi à notre Député de poursuivre son travail au plus proche de la « fabrique de la loi », dans ce rôle stratégique de pivot entre le Gouvernement et l’Assemblée.


# L’ambition de replacer le Maire et la Commune comme premier échelon de la Démocratie


« Le travail est immense mais le chalenge est passionnant : après 30 ans de désamour entre l’Etat et ses élus locaux, redonner la confiance aux élus, à ceux qui s’engage dans la vie publique, à tous ceux qui sont les premiers visages de la République et les premiers contacts avec les citoyens ! » précise le Député.

Une nécessité tant aujourd’hui le constat d’ un « blues » des Maires et d’une crise des vocations est prégnant.


Un constat plus que logique pour notre Député : « Sur les deux derniers quinquennats, le seul horizon proposé aux élus locaux des petites communes a été la baisse indifférenciée des dotations et les pertes de compétences… sans parler du risque pénal et du manque de reconnaissance pour des élus qui sont à 90% des bénévoles ! » rappelle le Député.

Face à ce mal-être, c’est donc sans surprise que le Grand Débat National auprès des élus s’est achevé en formulant de manière unanime, de la part de tous les élus, de grandes et de petites communes, et quelque soit leurs partis, la demande légitime d’une meilleure considération et d’un cadre adapté à l’exercice du mandat que les citoyens leur ont confié.

« La République leur doit bien ça ! » estime le Député. « Ce sont eux qui vont vivre le lien social, ceux sont eux qu’on mobilise lors des catastrophes, ceux sont eux à qui ont demande toujours plus, toujours mieux… Ceux sont eux aussi qui ont la confiance la plus forte de nos concitoyens pour qui ils incarnent souvent la République dans son ensemble ! »


Mieux valoriser et mieux accompagner ceux qui s'engagent pour la collectivité, en améliorant les conditions d'exercice des mandats locaux, étendre les libertés du bloc communal pour donner à la démocratie locale plus de poids, conforter le rôle du maire pour trouver un meilleur équilibre avec son intercommunalité, simplifier le quotidien des élus locaux, mieux adapter certaines règles aux réalités territoriales : telles sont donc les ambitions que de ce projet de loi auxquels s’attèlera notre Député.

Les derniers posts