Beauvau de la Sécurité: être aux côtés des forces de l'ordre pour la sécurité de tous !


Mardi dernier, le Président de la République faisait part des conclusions du Beauvau de la Sécurité qui a réuni pendant 8 mois policiers, gendarmes, magistrats, élus et citoyens afin d'annoncer de nouvelles mesures en faveur des forces de l'ordre et de la sécurité en France.



Un message de reconnaissance et de confiance aux forces de l'ordre

Cette volonté de donner une nouvelle impulsion à l'organisation et aux moyens de nos forces de l'ordre est en premier lieu issue d'un message de confiance et de reconnaissance aux forces de l'ordre.

" Les forces de l'Ordre, ceux sont des hommes et des femmes, comme vous et moi, qui ont fait le choix de s'engager au service des autres, de notre sécurité, de notre vivre-ensemble. En soutenant et reconnaissant cet engagement, je me fais le porte voix de mes concitoyens, de cette immense majorité sont aux cotes des forces de l'ordre et les remercient, renvoyant à leur insignifiance les quelques agités sur les réseaux sociaux dont la cause se perd dans leur volonté de désordre et d'anarchie ! " rappelle le Député


Un soutien qui s'est manifesté dès 2017 et qui a d'ailleurs permis d'obtenir des résultats significatifs :

👉Augmentation de 1,7 Mds€ du budget du ministère de l'Intérieur ( 500 M€ supplémentaires seront encore ajouté à cette augmentation en 2022 pour mettre en oeuvre les mesures décidées lors du Beauvau de la Sécurité)

👉Recrutement de 10 000 policiers et gendarmes supplémentaires avec pour l'Aude l'arrivée de 22 policiers supplémentaires en 2021 ( plus forte augmentation des effectifs audois depuis 30 ans! )

👉 Des résultats concrets sur le terrain: 36 attentats déjoués, 1/4 de cambriolages en moins, Baisse de 20% des vols de véhicules, 7837 cartels de drogue démantelés


Avec le Beauvau de la Sécurité, la volonté d'aller plus loin pour la sécurité des Français:


Dans la droite ligne des conclusions du Beauvau de la Sécurité, nous allons plus loin en renforçant la sécurité et les moyens des forces de l'ordre :


👉Remise à plat de la procédure pénale :

o Sous 1 mois, bilan par le Garde des Sceaux des simplifications déjà engagées depuis le début du quinquennat ;

o Sous 3 mois, de premières propositions complémentaires ;

o Des travaux de plus long terme conduits par le Garde des Sceaux dans le cadre des États généraux de la Justice, avec des parlementaires, des juristes, etc. pour repenser les grands équilibres et engager une réécriture du code.

👉Présentation d’une loi de programmation pour les sécurités intérieures (en Conseil des ministres début 2022), assortie de moyens ;

👉« Plus de bleu sur le terrain » : objectif de doublement, sous 10 ans, de la présence des policiers et gendarmes sur la voie publique :

o Engagement d’un travail de fond sur les cycles horaires dans la police (concerté par le ministre de l’Intérieur et finalisé au 1er janvier) ;

o Révision du système des mouvements de nominations (concertée par le ministre de l’Intérieur et finalisé au 1er janvier).

👉Une meilleure prise en charge des victimes :

o Mise en oeuvre de la plainte en ligne dès 2023 et possibilité d’un suivi pour les victimes, avec des référents à qui s’adresser au sein des forces de l’ordre et des applications numériques dédiées ;

o Amélioration de l’accueil dans les commissariats et casernes (formation, aménagement des locaux, etc.).

👉Renfort historique du budget du ministère de l’Intérieur : 1,5 milliard d’euros en plus au budget en 2022 ( 1 milliard d’euros d’augmentation du budget ordinaire auxquels s’ajoutent 500 millions d’euros en plus pour la mise en oeuvre des premières mesures du Beauvau de la sécurité). Ce budget fera une place centrale au matériel du quotidien : par exemple, 11 000 véhicules commandés pour nos forces de l’ordre en 2022, soit le double de 2021. Sur le quinquennat, 2/3 des véhicules auront ainsi été renouvelés.

👉Instauration d’un délai maximal de 6 mois entre l’obtention du concours de policier ou gendarme et l’entrée en école ;

👉Nouvelles structures de formation :

o Passage de tous les policiers au moins une fois dans leur carrière au sein d’une future « Académie de police » installée dans l’agglomération montpelliéraine ;

o Création de centres régionaux et spécialisés de formation pour nos policiers et gendarmes.

👉Augmentions du temps de formation initiale de 4 mois et du temps de formation continue de 50% ;

👉Dotation individuelle en caméras-piétons de chaque fonctionnaire de police et gendarmerie d’ici fin 2022 (contre une par patrouille aujourd’hui) ;

👉Déploiement des caméras-embarquées sur les véhicules de police et gendarmerie à compter de 2023 ;

👉Renforcement du déploiement de la vidéoprotection par les collectivités ;

👉Lancement d’un plan pour l’investigation dès la fin de cette année :

o Intégration de la formation OPJ dans la formation initiale des policiers et gendarmes ;

o Mise en place des « greffiers de police et de gendarmerie » (sous statuts de personnels administratifs) pour soulager les enquêteurs.

👉Renforcement de notre dispositif de maintien de l’ordre :

o Création en région parisienne d’un centre de formation au maintien de l’ordre et à la gestion des violences urbaines commun aux deux forces ;

o Création de nouvelles compagnies de CRS et EGM ;

o Nouvelle version de schéma national de maintien de l’ordre (SNMO) présentée en novembre.

👉Mise à niveau des équipements de la police technique et scientifique (PTS) et poursuite des travaux sur la création d’un nouveau statut ;

👉Plus de hiérarchie sur le terrain :

o Rehaussement du taux d’encadrement pour permettre un commandement 24/24 – 7/7 ;

o Création de directions départementales de la police nationale.

👉Nouvel uniforme pour les policiers (déploiement au 1er trimestre 2022) ;

👉Création d’une réserve opérationnelle de la police (dotée de 30 000 réservistes) et 20 000 réservistes supplémentaires pour la gendarmerie




"Il est nécessaire de réaffirmer le principe de l'autorité légitime et de soutenir ceux qui garantissent tout les jours notre vivre ensemble. Pour ma part, je soutiens et je continuerais à soutenir nos forces de l'ordre" rappelle d'ailleurs le Député.





Les derniers posts