Aides à domicile : 200 millions pour augmenter les salaires


Comme chaque année, le dernier trimestre de l'année du Parlement se focalise très largement sur le débat du budget de l'Etat (Projet de loi de Finances) et de la Sécurité Sociale (Projet de loi de financement de la sécurité Sociale).

Dans ce cadre, une première avancée vient d'être obtenu par le groupe majoritaire auquel appartient notre Député en faveur de la revalorisation des aides à domiciles auprès des personnes âgées.

Revaloriser sans attendre les aides à domicile pour les personnes agées

"Avec la création de la cinquième branche de la sécurité sociale, attendu depuis des années, nous nous donnons répondre efficacement au défi de la dépendance que va devoir affronter de plus en plus notre société. En attendant les débats sur la loi " Grand Age et autonomie" , à venir dans les prochains mois, nous étions quelques-uns à vouloir aller plus vite et plus loin, et plus particulièrement pour les aides à domiciles des personnes âgées." précise le Député.

Après le vote d'un amendement "négocié" entre le groupe majoritaire et le gouvernement, la loi de fiance de la Sécurité sociale va débloquer 200 millions d'euros pour que les aides à domicile, qui interviennent chez des personnes âgées ou handicapées, puissent bénéficier d'une hausse de salaire d'environ 15%.

Le maintien à domicile des personnes âgées, un enjeu audois

"Les aides à domiciles pour personnes âgées avait été largement oubliés par le Ségur de la Santé. Cette mesure permet de valoriser leur engagement professionnel dans un métier exigeant, difficile et au cœur de la stratégie de maintien à domicile des personnes âgées" précise le Député.

Déployé en partenariat avec les Conseils généraux qui cofinanceront la moitié de cette revalorisation, ce dispositif s'inspire du mécanisme mis en place dans plus de 80 Département pour le versement de la prime CoVid exceptionnelle de 1 000 euros par salarié.

"J'espère que notre Département se saisira de cette opportunité. C'est assurément un financement supplémentaire mais dans un département comme le nôtre, avec un vieillissement de la population important, la revalorisation du métier d'aide à domicile et le maintien à domicile sont des enjeux qui me paraissent prioritaires" conclu le Député.

Les derniers posts