Loi Bio-Ethique... "Science sans conscience n'est que ruine de l’âme"


Ce mois de rentrée parlementaire verra l'examen d'un texte très singulier.

Dépassant les clivages traditionnels, les questions de bioéthiques seront au coeur des débats parlementaires de l'Hémicycle dès la fin du mois...

# A chaque avancées de la science, toute la société est à nouveau questionné

Cette loi de bioéthique sera la quatrième en France après celles de 1994 , de 2004 et de 2011. C'est d'ailleurs la loi de 2011 qui a fixé elle même son délai de révision à 7 ans pour s"assurer de son évolution en parallèle de l'évolution de la science...

Car, à chaque avancées de la science, toute la société est à nouveau questionné: face au risque de dérives, comment encadrer la recherche et la science au nom de nos valeurs éthiques communes ?

En 1994, la Nation, par la voix de ses répresentants, avait jeté les bases: primauté de la personne, dignité et respect de l’être humain dès le commencement de sa vie, inviolabilité et non-patrimonialité du corps humain...

Ces principes guideront encore les débats à venir...

Dans les mois qui viennent, 5 enjeux de bioéthiques seront au cours des débats : la Procréation médicalement assistée (PMA), les Dons d’organes entre vivants, les conditions des tests génétiques, l'Intelligence artificielle en médecine, la recherche sur l'embryon , les cellules souches et le génome.

Pour vous aider à comprendre et participer au débat sur ces enjeux de société, retrouver le dossier de synthèse en cliquant ci dessous:



Les derniers posts