Alain PEREA nommé au Conseil Politique du Groupe Majoritaire


C’est au cours du mois d’Aout que les choses se sont décidées mais c’est ce week-end à Bordeaux où se tenait le premier Campus des Territoires du mouvement En Marche, que l’annonce a été faite officiellement : notre Député, Alain PEREA, intègre le Conseil Politique de la République En Marche à l’Assemblée Nationale. Pour notre Député, cette session, qui s’annonce chargée, sera donc celle du changement de responsabilités au sein du groupe parlementaire.

# « Élargir mon horizon et approcher d’encore plus près la décision politique »

« Le Président m’a demandé d‘intégrer le Conseil politique du groupe majoritaire. C’est au sein de ce petit comité de 20 parlementaires que se construisent les arbitrages politiques sur les différentes lois, tant en interne au groupe qu’avec le Gouvernement… Bref, c’est le coeur de la machine où se façonnent nos lignes politiques… » précise Alain PEREA. « Ce nouveau poste me permettra d’élargir mon horizon et d’approcher d’encore plus près la décision politique ».

Gilles Legendre a déclaré cette semaine que LREM doit « s’ancrer plus solidement dans les territoires ». C’est sûrement dans cette perspective qu’il a fait appel aux compétences d’Alain PEREA qui, depuis son arrivée à Paris, a fait de la défense des territoires sa marque de fabrique. Une belle promotion donc pour le Député de l’Aude qui va pouvoir défendre au plus haut niveau sa vision des dossiers en lien avec les problématiques locales.

Il faut dire que les projets de lois qui appellent à débattre ne manquent pas : loi Mobilités, loi Bioéthique, loi Engagement et Proximité, loi sur la Réforme des retraites, réforme constitutionnelle, loi Energie Climat … « La deuxième partie du mandat sera tout aussi chargée que la première. Nous continuons à mettre en oeuvre notre programme, nous avons un cap, il faut le garder, car les résultats sont là. Toutefois, notre majorité doit changer de méthode, mieux communiquer, plus débattre avec la population et, à Paris, plus écouter les élus qui ont l’expérience du terrain. C’est cette expérience de terrain que je pourrais apporter tout comme par exemple mon collègue Benoit Simian, responsable du Cercle Girondin, qui intègre aussi ce conseil politique. »

Pour mémoire, le « Cercle Girondin », dont est également membre le Député, regroupe de manière informelle une trentaine de députés de la majorité ayant occupé des fonctions d’élu local et défendant une approche plus territorialisée des politiques nationales.

# « Une nouvelle page de mon mandat »

Conformément aux engagements du groupe LaREM de non cumul et afin de se consacrer pleinement à ce nouveau rôle, le Député abandonne la Vice-Présidence de la Commission Développement Durable et Aménagement du Territoire. « En deux ans, avec mes collègues, j’ai essayé d’insuffler ma vision, parfois avec réussite et parfois moins... En restant dans la même commission, je continuerais à m’impliquer sur ces thèmes de l’Aménagement et du Développement Durable qui me passionnent. Mais pour les aspects institutionnels, je passe maintenant à mi-mandat le relais à un de mes collègues. Notre groupe ne manque pas de gens talentueux ! » « Pour ma part j’ouvre une nouvelle page de mon mandat, moins technique et plus tournée vers la stratégie politique. A ce niveau, j’imagine déjà les débats que nous allons avoir » savoure le député


Les derniers posts