Création de l'Office Francais de la Biodiversité: Alain PEREA, nommé responsable du texte


Alain PEREA s’est vu confié le rôle de responsable de groupe sur le texte « Création de l’Office National de la Biodiversité ».

Une reconnaissance par ses pairs de son engagement et de son expertise sur les questions environnementales…

« Échanger, trouver un point d’accord et négocier avec les Ministères »

Le responsable de groupe coordonne, en lien étroit avec le Ministre et le rapporteur du projet de loi, les amendements de l’ensemble du groupe parlementaire.

« En fait, mon rôle consiste à discuter avec l’ensemble de mes collègues, de trouver un point d’accord entre les Députés de mon groupe et ensuite d’aller négocier ces éléments avec le Ministère pour faire évoluer la loi par voie d’amendement » précise le Député.

Un rôle qui oblige à une présence accrue durant tout le temps d’examen du texte sur Paris, tant auprès des ministères que dans l’Hémicycle.

« D’ici jeudi, date prévue de clôture des débats pour l’examen en première lecture, nous aurons consacré plus de 45h de débats, parfois tard la nuit, tant en commission qu’en séance plénière et au moins le double en temps de préparation et de discussion avec les partenaires, au sein du groupe et avec le Ministère… La vie parlementaire est un sport de fond ! » rappelle le Député.

Créer un Office français de la Biodiversité et renforcer la police de la ruralité

L’objet de cette loi est de créer une grande agence nationale pour la préservation et la restauration de la biodiversité en France.

« L’enjeu de la biodiversité est un enjeu central pour tous les citoyens… Ce n’est pas un enjeu politique : c’est un enjeu humain ! » rappelle le Député.

Cette agence regroupera l’ensemble des administrations en charge des enjeux de biodiversité pour créer une outil dédié aux enjeux de la Biodiversité et fort de 2800 agents dans toute la France.

« Les enjeux de la faune, de l’eau, des milieux marins, de la flore, de la cohabitation de ces milieux avec l ‘Homme seront enfin traités transversalement au sein d’une même entité… » se réjouit le Député. « Si on est d’accord que seule une solution globale est possible, encore faut il qu’on soit en mesure de la mettre en œuvre globalement… C’est l’enjeu de cette création de l’Office Français de la Biodiversité ».

Autre enjeu de cette loi, faire émerger une véritable police de la biodiversité et de la ruralité.

Ce nouvel office sera également doté de moyens de contrôle supplémentaire.

« 90% de notre territoire est constitué de milieux naturels ou agricoles… Or, nos forces de police sont traditionnellement auprès des zones habitées. Il y a donc un manque pour surveiller et réprimer les actes illégaux en milieu naturel. Cette mission sera au cœur de la future agence qui verra ses pouvoirs de police et de poursuite fortement accrue. Cela va des questions de trafics d’animaux, de braconnage, de pollutions volontaires, de décharges sauvages… Ceci est un réel besoin dans des territoires ruraux comme le nôtre ! »

Le débat dans l’hémicycle a conduit à une adoption du texte à l'unanimité... Un bon augure avant d’être soumis dans les semaines à venir au Sénat.

>> Retrouver en vidéo le discours d'Alain PEREA pour la défense de la loi "Agence française de la biodiversité"


Les derniers posts