Revenu universel d’activité "Nous remettons la valeur travail au centre de l’idée de revenu uni


Ce 13 septembre, Monsieur le Président de la République a présenté, en compagnie de plusieurs membres du Gouvernement, le « Plan de lutte contre la pauvreté : Agir plus pour ceux qui ont moins ».

Après plusieurs mois de travail et de concertation, ce Plan constitue une feuille de route, ambitieuse et innovante, pour briser l’augmentation continue de la pauvreté en France, à l’œuvre depuis 20 ans, notamment chez les plus jeunes.

« Libérer et Protéger »

Alain PEREA se félicite de ce Plan que les Députés de la majorité seront appelés à préciser et décliner dans le cadre des projets de lois à venir.

« Libérer et Protéger ! Depuis le début, tel est notre credo. Peut-être que la première année de mandat les nécessaires réformes économiques n’ont pas permis de faire percevoir cette recherche constante d’équilibre. Ce Plan donnera, je l’espère, une vision plus juste du défi que notre majorité s’assigne. » précise le Député.

Le Revenu universel d’activité : les demandes de M. PEREA entendues

Parmi les annonces faites, celle, pas forcément attendue, de l’étude et la mise en place d’ici 2021 d’un « Revenu universel d’activité ».

« Je suis heureux que les craintes que j’avais formulées vis-à-vis des démarches initiées par les Départements d’un revenu universel et inconditionnel aient été entendues » précise le Député.

En effet, dès le mois de juin, le Député avait saisi sur cette question le Gouvernement lors d’une séance de Questions Orales à l’Assemblée.

Il précisait alors : « En premier lieu, la logique d'un État qui distille des aides sans accompagner les bénéficiaires est dépassée. La question n'est pas de savoir s'il faut plus ou moins d'aides, mais de savoir comment mieux aider. En second lieu, notre ambition est le travail pour tous. Dans les deux cas, cette expérimentation – au moins telle qu'elle est présentée [par les Départements] – s'en éloigne. »

Force est de constater qu’en axant le dispositif sur des démarches de réinsertion active et sur le retour à l’emploi, ce « revenu universel » répond aux objectifs énoncés par notre Député.

Le principe de ce Revenu universel d’activité sera bien sûr affiné mais il va dans le bon sens : un contrat de solidarité entre le citoyen et la communauté nationale, donc avec un suivi personnel et avec des droits et des devoirs !

« Il ne s’agit pas d’un revenu inconditionnel, entretenant une forme perfide d’assistanat… L’idée est au contraire de faciliter le retour à l’emploi, notamment en pouvant cumuler cette aide avec le premier emploi… » précise le Député.

« La Nation a le devoir d’assurer la dignité de chacun et chacune en leur venant en aide… Mais il est encore plus de notre devoir d’offrir à ces personnes accompagnées les conditions qui leur permettent de sortir de la pauvreté et trouver un emploi… C’est une question de confiance, de dignité et de justice sociale ! » conclut le Député

Lien vers le dossier complet du plan pauvreté: cliquer ici


Les derniers posts