Alain PEREA obtient des nouvelles rassurantes pour les soins palliatifs en Narbonnais


Saisi par le personnel de l’équipe mobile de soins palliatifs de la Polyclinique, Alain PEREA a pu faire part au plus haut niveau des difficultés rencontrées par ces hommes et les femmes qui œuvrent quotidiennement pour l’accompagnement difficile des personnes en fin de vie.

Après une rencontre auprès de la conseillère du Ministre de la Santé le 16 Avril 2018, M Alain PEREA a obtenu la certitude que, malgré les inquiétudes parfois relayées, le budget des soins palliatifs en Occitanie ne baisserait pas dans les années à venir. En accord avec le Gouvernement, un accompagnement renforcé de ces structures a même été demandé par le Ministère aux Autorités Régionales de la Santé ( ARS).

Après ses assurances, M le Député a rencontré vendredi dernier (4 mai), la Directrice de l’ARS, Mme Monique CAVAILLIER, pour échanger sur ce dossier.

Après deux heures d’échanges et de travail, M le Député a pu obtenir de nombreux éléments rassurants pour le maintien du service de soins palliatifs à Narbonne.

En premier lieu, il lui a été confirmé que la somme versée en début d’année au service de Soins Palliatifs de la Polyclinique du Narbonnais ne constituait qu’une avance sur un budget en cours de consolidation. « Cette avance, de 80% par rapport au budget de l’an dernier, n’est pas le budget définitif mais un simple acompte en attendant d’ici juin la fin de travaux de l’ARS sur le financement des soins palliatifs en Occitanie ! » précise le Député.

En effet, jusqu’à présent, la politique de soins palliatifs en Occitanie ne bénéficiait pas d’un cadre d’action coordonné à l’échelle régionale. Sans logique globale, les services pouvaient être dotés d’un budget variant de 1 à 6 selon les territoires, parfois à activité quasi-similaire et sans garantir un égal accès aux soins à tous les patients d’Occitanie !

Pour pallier à cela, l’ARS a initié avec les personnels de santé une réflexion pour un financement équitable entre toutes les structures à l’échelle de la Région.

Ce travail des professionnels de santé permettra de définir enfin des modalités de financements objectives tenant notamment à l’activité du service dans le cadre d’une enveloppe budgétaire qui ne connaitra pas 1 centime de baisse !

« Ce travail est un travail technique qu’il appartient aux personnels de santé de réaliser dans l’intérêt de tous les patients d’Occitanie… Mais, à son issue, au vu de l’activité du Narbonnais et de la qualité du service, je ne doute pas que le budget des équipes de soins palliatifs de Narbonne devrait être stabilisé, voire, je l’espère, augmenté, et en tout état de cause, équitablement établi avec ceux des territoires voisins ! » précise le Député à l’issue de cet entretien…


Les derniers posts