Réforme de l’accès à l’université : valoriser le travail de chacun et favoriser la réussite de tous.


Avec 361 voix pour, les députés ont adopté le projet de loi relatif à « l’orientation et à la réussite des étudiants ». Au travers de ce texte de loi, nous avons souhaité promouvoir la réussite et le travail des élèves.

Le projet de loi contient notamment la fin du tirage au sort à l’entrée des universités considéré comme un système de recrutement profondément injuste.

Au revoir APB. L’ancienne plateforme Post-Bac est remplacée par Parcoursup. À présent, les établissements pourront examiner le profil des futurs bacheliers en s’appuyant sur les dossiers déposés et vérifier leur adéquation avec les attendus de chaque licence. Autrement dit les compétences jugées nécessaires pour y réussir. Les universités auront le choix entre accepter directement un candidat, le refuser, ou l’orienter vers un parcours de remise à niveau.Elles ne pourront refuser les élèves demandeurs seulement dans le cas où leur capacité d’accueil seraient atteintes.

Le texte se veut plus méritocratique. Ainsi, les députés ont voté à l’unanimité en faveur de la mise en place de quotas de boursiers dans les filières sélectives de l’enseignement supérieur. L’autorité académique devra donc fixer un pourcentage minimal de bacheliers boursiers à l’entrée des classes préparatoires aux grandes écoles, BTS, IUT et écoles.

Le texte met également fin au régime de sécurité sociale étudiante qui sera compensé par la création d’une contribution à la vie étudiante. Les étudiants seront progressivement rattachés au régime général de la Sécurité sociale, dès 2018 pour les nouveaux entrants et en 2019 pour les autres. A la clef: une meilleure couverture et une baisse des frais d'inscription pour les étudiants!

Ce texte permet de favoriser la recherche et l’information pour les lycéens tout en les accompagnant par la suite dans leur premier cycle universitaire. Le but est de faire augmenter significativement le taux de réussite en licence, mais surtout d’aider chaque élève à trouver la voie professionnelle qui lui est le plus adaptée en favorisant le travail accompli par chaque élève, boursier ou non.

Un texte qui réduit les inégalités et valorise le travail des élèves, boursiers ou non, pour une réforme tant attendue et socialement juste!


Les derniers posts