LE VIVRE ENSEMBLE

Protéger les plus fragiles pour renforcer le vivre-ensemble

 

Garantir l'égal accès aux services publics, c'est inscrit dans l'ADN de la République française. Là aussi En Marche propose de libérer les énergies, y compris dans les zones de campagne.

 

Pour cela, nous finaliserons la couverture haut débit du territoire, serpent de mer depuis trop longtemps. L'accès à internet n'est plus une condition au développement de l'économie, c'est une nécessité, et trop souvent un frein quand il fait défaut, car il ne doit pas être réservé aux villes.

Les communes rurales ou de montagne, on l'oublie trop souvent, sont aussi des lieux de vitalité rare, mais il faut accompagner les initiatives. Par exemple en renforçant l'autopartage, qui allie aspect pratique, économies et convivialité.

Les campagnes, on le sait, sont encore des lieux ont la proportion de personnes âgées est plus importante, du fait de l'exode rural.

A ce titre, nous demanderons l'augmentation du minimum vieillesse de 100 E par mois.

Mais cette mesure, isolément, est insuffisante si l'accès aux services n'est pas assuré. Ainsi, nous engagerons une vaste modernisation des services publics, en lien avec la couverture internet (numérisation de l'administration et des démarches), et pour ce qui est de l'accès aux soins, nous doublerons le nombre des maisons de santé pluridisciplinaires, avec des médecins, infirmiers, kiné, orthophonistes etc.

Renforcer le service public, c’est enfin assumer le choix de l’efficacité, la fin des clientélismes coupables et surtout redonner aux fonctionnaires la fierté d’œuvrer pour le bien commune.

Ensemble, allons plus loin !